L’Hôtel Cişmigiu fait peau neuve

10 Avr

Par Mehdi CHEBANA

Quinze ans après sa fermeture, l’hôtel emblématique du Bucarest de l’entre-deux-guerres subit d’importants travaux de rénovation pour retrouver son charme d’antan.

L’Hôtel Cismigiu

Publié en mars 2010 dans Regard

Au rez-de-chaussée, un cinéma et une célèbre brasserie où affluent intellectuels endimanchés, journalistes, hommes politiques et de théâtre. Sur cinq étages, 200 chambres accueillant touristes et délégations officielles. Le tout dans un décor romanesque de bois et de tapisseries… Bienvenue à l’Hôtel Cismigiu, en plein cœur du Bucarest des années 1940.

Le charme, la popularité, le dynamisme de cet édifice emblématique du « Petit Paris », à deux pas du parc Cismigiu, parlent toujours autant aux Bucarestois. Pourtant, l’hôtel est aujourd’hui une ruine en quête d’un nouveau souffle.

« Il fallait que ce bâtiment reprenne vie », estime Marius Velicu, architecte urbaniste. « Car, non seulement il s’inscrit parfaitement dans l’harmonie architecturale de ce quartier central mais il fait aussi partie de la mémoire collective des Bucarestois. Ce lieu doit revenir dans le circuit touristique de la capitale. »

D’importants travaux de rénovation ont commencé il y a cinq mois, à l’initiative de la société espagnole Hercesa Imobiliara, l’actuel propriétaire du lieu. L’objectif est d’ouvrir, d’ici la fin de l’année prochaine, une résidence hôtelière dotée de 62 appartements de luxe

« Concrètement, la façade sera retapée mais la structure intérieure du bâtiment complètement modifiée afin de gagner en espace et en sécurité », explique Alejandro Solano, directeur de Hercesa Imobiliara. « Ca n’a pas été un choix technique facile,  nous avons passé beaucoup de temps à trouver la bonne solution. Car notre idée, c’est aussi de perpétuer les traditions liées à ce lieu érigé en 1912.»

Si la société entend profiter de l’héritage culturel et sentimental de l’Hôtel Cismigiu, elle souhaite pourtant rebaptiser l’établissement. « Nous n’ouvrons pas un hôtel à proprement parlé », justifie Alejandro Solano.

De l’hôtel cossu à la cité universitaire en ruines

L’ampleur du chantier est, en tout cas, énorme, tant l’hôtel était dans un état de dégradation avancé lors de sa fermeture il y a quinze ans. Dans les années 1990, il faisait office de cité universitaire pour les étudiants en théâtre et cinéma. Une célèbre chanson du groupe Vama Veche immortalise les conditions difficiles dans cet Hôtel Cismigiu qui n’était plus que l’ombre de lui-même, en raison du temps et de la négligence du régime communiste.

« C’est vide et sombre, j’ai une peur bleue, je vis dans une cave au bout du couloir », commence cette chanson devenue un hymne pour beaucoup d’étudiants roumains.

L’Hôtel Cismigiu, nouvelle formule, abritera au rez-de-chaussée, des boutiques et l’institut culturel espagnol Cevantes qui ouvrira à la place de l’ancien cinéma. Mais pour la brasserie, rien n’est encore joué. « Toutes les proposition sont les bienvenues mais nous serions vraiment contents qu’une nouvelle brasserie ouvre ses portes », assure Alejandro Solano.

Pour les nostalgiques du « Petit Paris », c’est, en effet, la brasserie Gambrinus qui faisait le succès de l’Hôtel Cismigiu. Elle a été fondée en 1941, reprenant le nom de la brasserie ouverte par le célèbre dramaturge Ion Caragiale à deux encablures de là mais que les bombardements russes avaient détruite. De grands noms de la culture roumaine et de nombreux officiels russes y avaient leurs habitude, garantissant la notoriété de l’hôtel qui commençait, pourtant déjà, à se dégrader.

Publicités

2 Réponses to “L’Hôtel Cişmigiu fait peau neuve”

  1. Romulus Cristea 10 avril 2010 à 21:31 #

    Hercesa lucreaza…de cativa ani la hotelul Cismigiu. Nu au facut nimic pana acum. Acum cativa ani, poate chiar 4 (patru) ani anuntau ce apartamente de lux vor da in folosinta. Cladirea de patrimoniu este distrusa de la o zi la alta….

  2. Mehdi Chebana 12 avril 2010 à 19:41 #

    Asa da, Romulus, dar ai observat cumva ca s-au apucat concret de lucru. Când treci pe Elizabeta se aude multa galagie pe santier. Se misca lucrurile. La un moment dat, au oprit lucrarile caci si-au dat seama ca au gresit ceva in strategia de renovare. Dar nu sunt avocatul societatii, nu am cum sa stiu daca apart hotelul va fi gata la timp. Vom vedea.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :