Roms : les autorités roumaines pleines de bonne volonté à Paris

31 Août

Par Mehdi CHEBANA

Deux secrétaires d’État roumains étaient à Paris mercredi et jeudi pour tenter d’atténuer les tensions liées à la politique de sévérité envers les Roms menée par la France. Au terme des discussions, peu de concret, mais des gages de bonne volonté de la part de Bucarest qui a concédé que les fonds alloués à l’intégration des Roms étaient mal gérés par les autorités locales.

Le ministre de l’Intérieur français Brice Hortefeux

Publié le 28 août 2010 dans Le Courrier des Balkans

En visite à Paris pour tenter d’atténuer les tensions sur le dossier rom, le secrétaire d’État roumain chargé de l’intégration de cette minorité, Valentin Mocanu, a averti les autorités françaises que les déportations de masse risquaient d’exacerber les sentiments racistes et xénophobes.

Le responsable roumain, qui était accompagné de Dan Valentin Fătuloiu, le secrétaire d’État chargé de l’Ordre et de la Sécurité publique, a également plaidé pour une meilleure communication afin que, dans le contexte actuel, la société française comprenne mieux la situation des Roms.

Valentin Mocanu a dit à ses interlocuteurs français – le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, le ministre de l’Immigration Éric Besson et le secrétaire d’État aux Affaires européennes Pierre Lellouche – que les autorités locales de Roumanie étaient, pour une large part, responsables de l’échec de l’intégration des Roms.

« Le manque de ressources humaines et d’expertise, à ce niveau, bloque parfois la mise en place des projets », a expliqué le responsable roumain cité par l’hebdomadaire L’Express.

Les deux parties sont convenues d’augmenter le nombre de policiers roumains détachés en France qui passerait de 4 actuellement à 14.. Elles ont également réfléchi au détachement d’un magistrat roumain à la Direction générale de la police.

Alors que se déroulaient les discussions, deux avions décollaient de Lyon et Paris avec à leur bord 300 Roms sous le coup d’une reconduite à Bucarest.

Le quotidien français Le Parisien a publié jeudi les résultats d’un nouveau sondage réalisé sur fond de controverse concernant l’expulsion des Roms. Selon cette étude de l’Institut CSA, environ 48% des Français sont favorables aux mesures d’expulsion des Roms vers leur pays d’origine, tandis que 42% s’y opposent. Environ 10% des sondés se sont abstenus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :