Moldavie : un référendum pour sortir le pays de l’ornière

3 Sep

Par Mehdi CHEBANA

En Moldavie, plus de 2,5 millions d’électeurs sont appelés aux urnes, dimanche 5 septembre, pour dire s’ils sont favorables ou non à l’élection du Président de la République au suffrage universel direct. Un référendum constitutionnel crucial pour l’ancienne république soviétique qui est empêtrée dans une crise politique sans précédent depuis les violentes émeutes du printemps 2009.

Le siège de la Présidence moldave

Publié le 3 septembre 2010 dans Le Courrier des Balkans

Un État sans tête… Voilà à quoi ressemble la République de Moldavie depuis plus d’un an et demi. Après les échecs répétés du Parlement à élire un président pour le pays, l’Alliance pour l’intégration européenne (AIE), au pouvoir depuis les législatives de septembre 2009, a décidé de faire appel aux électeurs pour sortir de l’impasse institutionnelle.

Dimanche prochain, plus de 2,5 millions de Moldaves devront donc répondre à la question suivante : « êtes-vous d’accord pour que soit modifiée la Constitution afin que le président de la République soit élu directement par le peuple ? ». Autrement dit, pour ou contre l’élection du président de la République au suffrage universel direct ?

Selon une enquête de l’Institut de marketing et de sondages (IMAS) [1], neuf électeurs sur dix devraient répondre « oui » à cette question. Un plébiscite qui n’aura de valeur juridique et politique que si les électeurs se déplacent en masse [2].

Depuis la chute de l’Union soviétique il y a 19 ans, les Moldaves sont habitués à voter pour des partis, des leaders ou des listes mais ils ont rarement été consultés par référendum. Or pour beaucoup, les modalités d’élection du président comptent bien peu au regard des difficultés du quotidien, dans un pays, le plus pauvre d’Europe, pleinement touché par la récession.

D’autre part, le Parti des communistes (PCRM, opposition), a appelé les électeurs à ne pas participer à ce scrutin qu’ils qualifient « d’escroquerie politique primitive ». Depuis six mois, les députés de cette formation, qui reste la première en nombre de sièges à l’Assemblée, boycottent toute activité parlementaire pour protester contre la décision de la coalition gouvernementale d’organiser un référendum au détriment d’une nouvelle dissolution du Parlement et de l’annonce de nouvelles élections législatives.

Cet appel au boycott du scrutin a d’ailleurs été relayé par les autorités locales dans plusieurs régions de Moldavie. C’est ce que dénonce l’association Promo Lex qui a suivi la campagne référendaire : « dans plusieurs départements et régions, l’administration publique locale a encouragé les électeurs à ne pas participer au référendum constitutionnel, contrairement à la loi », peut-on lire dans un rapport d’étape de l’ONG.

« Les communistes ont conscience qu’ils ont une carte à jouer », analyse Florent Parmentier, chercheur au Centre d’études européennes de Sciences Po (Ceri). « Ces derniers mois, la coalition au pouvoir a été le théâtre de dissensions et ce dans un contexte de crise économique aigüe. Or, les électeurs ne répondent pas toujours à la qiuestion posée lors des référendums, ils pourraient très bien désavouer l’AIE. »

Si le « oui » l’emporte à l’issue du référendum, des élections législatives et présidentielle seront organisées en novembre prochain. Alors que l’ancien président Vladimir Voronine a déclaré qu’il souhaitait se présenter sous les couleurs du PCRM, deux candidats ont affiché leurs ambitions au sein de l’AIE : le président du Parti démocrate, Marian Lupu, et l’actuel Premier ministre Vlad Filat, président du Parti libéral-démocrate.

Notes
[1] Ce sondage a été réalisé entre le 26 juillet et le 12 août 2010, sur un échantillon de 2012 personnes, dans 106 communes de République de Moldavie. La marge d’erreur est inférieure à 2,2%.
[2] La loi a été récemment modifiée : un tiers des Moldaves inscrits sur les listes électorales doivent s’exprimer pour que le référendum soit valide (et non plus les 3/5e comme c’était le cas auparavant).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :