Moldavie : l’abstention fait capoter le référendum

6 Sep

Par Mehdi CHEBANA

Moins d’un tiers des électeurs moldaves s’est rendu aux urnes, dimanche 5 septembre, à l’occasion du référendum sur l’élection du Président au suffrage universel direct. La Commission électorale centrale (CEC) risque fort d’invalider ce scrutin qui était pourtant crucial pour l’ancienne république soviétique plongée dans une crise politique aigüe depuis les émeutes du printemps 2009.

Cette abstention massive constitue un camouflet pour le gouvernement de coalition

Publié le 6 septembre 2010 dans Le Courrier des Balkans

Retour à la case départ… Alors que le gouvernement de coalition espérait que le référendum organisé dimanche sorte la Moldavie de l’impasse, une abstention massive a toutes les chances de faire invalider le scrutin.

Seuls 29,05% des électeurs se sont en effet rendus aux urnes pour s’exprimer sur l’élection du Président de la République au suffrage universel direct [1] Or, une participation de 33,34% était nécessaire pour que le vote soit entériné par la CEC.

« Ce résultat est assez imprévisible mais instructif pour les partis démocratiques », a reconnu le Premier ministre Vlad Filat interrogé par l’AFP. L’invalidation du référendum entraîne, de fait, la dissolution du Parlement et la convocation de nouvelles législatives anticipées

Depuis les violentes émeutes du printemps 2009, la Moldavie est empêtrée dans une crise politique sans précédent. Le Parlement a échoué, à trois reprises, à élire un Président pour le pays, ce qui a poussé l’Alliance pour l’intégration européenne (AIE), au pouvoir depuis un an, à organiser un référendum constitutionnel.

Certes, ceux qui se sont prononcés dimanche ont voté à 87,8% en faveur de la réforme mais l’abstention massive constitue un camouflet pour le gouvernement de coalition.

En revanche, elle est un succès politique pour les communistes qui avaient appelé à boycotter ce scrutin qu’ils qualifiaient « d’escroquerie politique primitive ».

« Enfin la Moldavie s’est réveillée ! », s’est réjoui le président du Parti des communistes (PCRM, opposition), Vladimir Voronine, à la tête du pays entre 2001 et 2009. « Nous sommes très contents du haut niveau de conscience politique et de responsabilité dont ont fait preuve nos concitoyens », a-t-il ajouté à l’occasion d’un briefing dont rend compte mardi le site Internet du Jurnal de Chișinău.

Depuis six mois, les députés du PCRM, qui reste la première formation en nombre de sièges à l’Assemblée, boycottaient toute activité parlementaire pour protester contre la décision de l’AIE d’organiser un référendum au lieu d’une nouvelle dissolution du Parlement et de l’annonce de nouvelles élections législatives. Dimanche soir, l’abstention leur a donné gain de cause.

Publicités

Une Réponse to “Moldavie : l’abstention fait capoter le référendum”

  1. Moyne 6 septembre 2010 à 13:57 #

    Pour l’observateur français-qui ne connait pas la Moldavie-c’est un non-évènement.
    Pour celui qui lui prête attention : un suicide !
    l’abstention néo-communiste ne peut l’expliquer:
    alors, SVP, éclairez-nous…pour que ne devienne pas
    moldave l’adage: « qu’elle s’aide, le Ciel l’aidera »!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :