Vu de Roumanie : le cheval, « du n’importe quoi »

21 Fév

Par Mehdi CHEBANA

Les petits paysans roumains sont souvent approchés par des sociétés privées qui veulent leur acheter leurs chevaux

Publié le 20 février 2013 dans L’Humanité

Les deux abattoirs roumains, accusés d’avoir livré de la viande de cheval en lieu et place de viande de bœuf, sont désormais hors de cause. Alors que la Roumanie attend toujours d’entrer dans l’espace Schengen, elle craignait que son image ne soit une nouvelle fois écornée sur la scène européenne. « La balle est passée tout près ! » a lancé, soulagé, le premier ministre Victor Ponta à la télévision.

« C’était devenu une habitude de rejeter la faute sur les petits gars de l’Est. Seulement, il s’est avéré que tout avait été fait dans les règles. » Moins triomphalistes, les producteurs de viande chevaline estiment que le mal est déjà fait. Pour eux, l’opprobre a été jeté sur toute la filière, soit une trentaine d’abattoirs autorisés et des centaines de salariés. « Difficile d’estimer, dès maintenant, l’ampleur des dégâts, explique Dragos Frumosu, le président de la Fédération nationale des syndicats de l’industrie alimentaire, mais on s’attend, d’ici un mois, à une chute des exportations et à des licenciements dans le secteur. »

Avec plus de 6 000 tonnes vendues en toute légalité l’an dernier, la Roumanie est le cinquième exportateur de viande chevaline d’Europe. Loin toutefois derrière la Belgique, la Pologne, la France et les Pays-Bas. Plusieurs médias et responsables politiques européens expliquent cette performance relativement récente à la lumière d’une disposition du Code de la route bien antérieure à 
l’entrée du pays dans l’UE. Selon eux, l’interdiction 
de circuler en charrette sur les grands axes routiers 
serait responsable de l’afflux de chevaux dans les abattoirs roumains.

« N’importe quoi ! s’agace Dragos Frumosu, la vraie raison, c’est que la crise a durement touché les petits paysans roumains. Alors, quand 
des sociétés privées les approchent pour acheter 
leur cheval 300 euros, beaucoup cèdent à la tentation. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :