A Iași, les tilleuls entre mythe et discorde

16 Mar

Par Mehdi CHEBANA

Le tilleul d’Eminescu

Un tronc massif, une coiffe touffue, des feuilles en forme de cœur… Le « tilleul d’Eminescu » attire promeneurs, amoureux et artistes depuis plus de 250 ans. Planté en plein milieu du parc Copou à Iași, il doit son nom au célèbre poète du XIXe siècle qui, dit-on, y puisait son inspiration et cultivait le souvenir des ses années d’études à Vienne.

Depuis cette époque, de nombreux tilleuls ont été plantés pour orner et ombrager les rues de la cité moldave. Ils sont devenus le symbole végétal de la ville et l’expression de son romantisme séculaire. A tel point qu’y toucher peut s’avérer périlleux.

Au début de l’année, les services de la municipalité ont ainsi essuyé les foudres de centaines d’habitants, après l’abattage de plus de 70 tilleuls sur la partie pavée du boulevard Ștefan cel Mare. Une colère qui a gagné la rue et les réseaux sociaux sur internet sans pour autant porter ses fruits. Les spécimens en questions ont été remplacés par des acacias japonnais qui ne dépasseront pas deux mètres de hauteur.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :