Roşia Montana : la mine roumaine ne sera pas un veau d’or

11 Sep

Par Mehdi CHEBANA

A la suite des manifestations de ces dernières semaines, le gouvernement roumain a annoncé l’abandon de son projet de loi sur la mine d’or de Roşia Montana. L’entreprise minière annonce des poursuites contre la Roumanie.

« Sauvez Roșia Montană », le mot d’ordre des opposants au projet minier

Publié le 11 septembre 2013 dans L’Humanité

Tout l’or des Carpates ne vaut pas une victoire électorale. A un an d’un scrutin présidentiel qui s’annonce très ouvert, la coalition au pouvoir en Roumanie a cédé à la pression de la rue en renonçant à un projet de loi controversé en faveur d’un vaste projet minier dans le village de Roşia Montana, en Transylvanie.

« Le texte va être rejeté en urgence au Sénat, puis à la Chambre des députés et après ça, basta ! », a promis lundi le Premier ministre social démocrate Victor Ponta, alors que des milliers de Roumains manifestent depuis dix jours contre ce projet minier qui nécessite non seulement la destruction partielle du village et de quatre montagnes alentours mais aussi l’utilisation de grandes quantités de cyanure qui menacent des galeries minières de l’époque romaine.

Adopté fin août par le gouvernement, le projet de loi aurait dû être débattu courant septembre au parlement. Il prévoyait d’accélérer le lancement des premières opérations d’extraction en permettant notamment à la société canadienne Gabriel Ressources, qui attend depuis 14 ans de remonter à la surface les 1600 tonnes d’argent et les 300 tonnes d’or de Roşia Montana, d’exproprier au nom de l’Etat roumain les villageois qui refusent de quitter le site.

Peu avant l’annonce surprise du Premier ministre, le président du Sénat Crin Antonescu, son allié libéral au sein de l’alliance gouvernementale, avait amorcé le rétropédalage : « Je crois qu’on ne peut pas soutenir le projet d’exploitation de Roşia Montana », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « non pas pour des raisons techniques mais parce qu’il existe des conséquences et des réalités majeures qui empêchent aujourd’hui la réalisation du projet. »

Selon plusieurs analystes roumains, ces « conséquences majeures » sont avant tout d’ordre politique. « Il ne s’agit pas là d’or, de cyanure ou d’emplois, mais bien de votes », estime l’éditorialiste Cristian Tudor Popescu dans le quotidien Gândul. « Jusqu’au jour où le premier gramme d’or sera extrait à Roşia Montana, le seul problème de la classe politique sera les votes qu’elle pourra elle-même extraire ou non de ce phénomène ».

Pour le politologue Cristian Parvulescu, c’est l’ampleur de cette contestation, formée d’écologistes et de jeunes issus de la classe moyenne, qui a poussé le gouvernement à reculer. « Il y avait entre 15 000 et 20 000 Roumains dans la rue dimanche soir, soit plus que lors des manifestations des indignés qui avaient conduit à la chute du gouvernement Boc début 2012 », souligne-t-il. « Ce n’était pas le moment de jouer avec le feu à un an des élections », ajoute-t-il.

De leur côté, les manifestants refusent de croire aux promesses de Victor Ponta qui, dans un élan schizophrénique, affirmait avant lundi qu’il soutiendrait le projet de loi en tant que Premier ministre mais voterait contre en tant que député. « Nous continuerons de nous mobiliser tant que le texte ne sera pas définitivement rejeté au parlement », annonce Stefania Simion, conseillère juridique de l’association Alburnus Maior. A l’instar des autres ONG, elle réclame aussi que la Roumanie interdise l’utilisation du cyanure et demande officiellement l’inscription de Roşia Montana au patrimoine de l’Unesco. « C’est seulement alors que nous aurons la garantie que le projet minier aura définitivement avorté », soutient-elle.

Fort marrie d’avoir vu la valeur de ses actions chuter de 50% après l’annonce du Premier ministre, la société Gabriel Resources a quant à elle menacé l’Etat roumain de poursuites judiciaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :