Pour franchir le Prout, les trains moldaves doivent changer d’essieux

30 Nov

Par Mehdi CHEBANA

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

LA PHOTO DU JOUR… le poste frontière ferroviaire d’Ungheni, dans l’ouest de la Moldavie ! C’est par là que passent les trains reliant Chisinau à Bucarest. Pour mon retour en Roumanie, je voulais éviter le froid, les secousses et les films russes des minibus ! Et j’ai finalement bien fait ! Les trains moldaves sont bien chauffés, calmes et relativement confortables.

Pour seulement 500 lei, soit moins de 30 euros, les passagers ont même le droit à des rideaux bordeaux d’un autre temps afin qu’ils se sentent comme à la maison… ou presque ! Le seul hic, c’est que l’on met quatorze heures, au lieu de huit, pour avaler les 450 kilomètres qui nous séparent de la capitale roumaine. Et sur notre parcours, ce poste frontière d’Ungheni est justement l’étape la plus chronophage. Quand le train entre en gare, la nuit tombée, les wagons sont séparés sur des rails différents. Des équipes de mécanos se chargent alors de les surélever sous l’œil intrigué des passagers qui restent dans les compartiments. Puis, alors que la police des frontières et la douane procèdent à leur contrôle, une opération technique spectaculaire commence : le changement des essieux…

En Moldavie, les voies de chemin de fer sont en effet plus larges qu’en Roumanie et en Union européenne (UE). Un écartement de 1,520 mètre, contre 1,435 mètre, symbole d’une rupture entre deux mondes, mis en place en 1944 par les autorités soviétiques qui venaient d’annexer la région. Très pratique pour rejoindre Kiev, Moscou, Saint-Saint-Saint-Pétersbourg ou encore Tiraspol et Odessa… Beaucoup moins pour rentre à la maison ! Après deux heures de manœuvres dans un vacarme assourdissant, notre train repart vers la Roumanie.

Il ne restera plus qu’à traverser la rivière Prout, frontière naturelle entre la Moldavie et la Roumanie, sur un pont imaginé par Gustave Eiffel. Et bien sûr, à se soumettre au contrôle des autorités roumaines, gardiennes de cette porte d’entrée dans l’UE.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :