Fonds européens : la Roumanie appelle Louis Schweitzer à la rescousse

8 Avr

Par Mehdi CHEBANA

La Roumanie pourra bénéficier de plus de 40 milliards de fonds européens d’ici 2020. Une manne financière indispensable pour la modernisation du pays. Problème, Bucarest n’a jusqu’à présent jamais été en mesure de gérer correctement cet argent potentiel. Le gouvernement Ponta a donc mandaté le grand patron français pour tenter de trouver des solutions.

Louis Schweitzer

Publié le 24 mars 2015 dans Le Courrier des Balkans

Avec l’appui de la nouvelle agence gouvernementale Expertise France, Louis Schweitzer va mener un programme de modernisation de l’administration roumaine afin que le pays obtienne une meilleure gestion des fonds européens pour la période 2014-2020, révèle le site d’information HotNews.

Artisan du succès de la Dacia Logan, l’ancien patron de Renault s’est rendu à Bucarest en janvier pour entamer le dialogue et l’élaboration d’un diagnostic. Le mois suivant, il présentait à Paris les enjeux de cette mission, à l’occasion de la visite officielle du président roumain Klaus Johannis.

« Après avoir évalué les besoins de la Roumanie en matière de gestion des fonds européens, Expertise France mobilisera des experts, notamment au sein de l’administration française », a déclaré à HotNews l’un des représentants de cette agence gouvernementale française créée début 2015.

Jusqu’en 2020, la Roumanie pourra bénéficier de 43 milliards d’euros de fonds européens, dont 22 milliards alloués au titre de la politique européenne de cohésion. Mais Bucarest craint de rencontrer les mêmes difficultés que pour gérer la manne précédente.

L’excès de bureaucratie, les difficultés liées au cofinancement ainsi que les blocages de l’économie ont jusqu’ici découragé les entreprises privées et les institutions publiques d’y avoir recours.

Pour la période 2007-2013, la Roumanie bénéficiait ainsi de 32,2 milliards d’euros de fonds européens versés par tranches. Un peu moins du tiers de cette somme, soit 12,5 milliards d’euros, était destiné à l’agriculture et au développement rural. Les 19,7 milliards restants étaient des fonds structurels et de cohésion.

À ce jour, le taux d’absorption dépasse à peine les 52%, selon le ministère roumain des Fonds européens. Le pays a jusqu’au 31 décembre 2015 pour absorber les fonds restants, après quoi ils seront définitivement perdus.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :