Les charmes de la campagne roumaine en plein Bucarest

17 Mai

Par Mehdi CHEBANA

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

Il n’est pas toujours facile de supporter Bucarest, son vacarme, sa pollution, le stress de ses habitants, le gris de ses immeubles communistes… Ceux qui y sont nés disent souvent aimer cette ville « sans limite »; les autres s’y habituent, ils apprennent à dénicher ses trésors, ses petits coins où finalement on se sent bien.

Mon oasis à moi, c’est le musée du village « Dimitrie Gusti ». Situé au bord du lac Herestrau dans le nord de la capitale, c’est un musée à ciel ouvert de 4 500 mètres carrés qui retrace la vie rurale et les traditions paysannes dans les différentes régions de Roumanie. On y déambule librement, dans le calme, à travers des allées bordées de fleurs où les poules paradent fièrement et les chatons se laissent bercer par les visiteurs attendris.

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

Plus de 250 fermes typiques, une quarantaine de maisons traditionnelles et trois églises en bois magnifiques plantent  le décor de ce village unique qui fête ses 80 ans cette année. Elles ont toutes entre 100 ans et 400 ans d’âge et ont été transportées morceau par morceau par train depuis les quatre coins du pays. Les yeux s’écarquillent devant la grande variété de styles et de formes qui s’offrent à eux. Mieux encore, comme des voisins un peu trop curieux, on peut franchir le seuil de la plupart de ces constructions aménagées et décorées comme à l’origine.

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

La paisible ballade dans un village typique devient donc rapidement un voyage captivant dans le temps. Imaginé par le sociologue et folkloriste Dimitrie Gusti, le musée a été inauguré en 1936 en présence du roi Carol II. Dès le départ, il avait pour ambition de mettre à l’honneur la vie rurale dans une Roumanie qui était encore majoritairement peuplée de paysans. Lors de la visite, on apprend même qu’entre 1940 et 1948 certaines maisons ont servi de refuge à plusieurs familles de Bucovine et de Bessarabie qui fuyaient l’invasion de leurs villages par l’Armée rouge.

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

Les charmes de la campagne de Roumanie, la diversité de son patrimoine et de ses traditions, l’intérêt et la richesse de son histoire… Le musée du village « Dimitrie Gusti » est sans aucun doute l’un des sites touristiques à ne pas manquer à Bucarest.Plus de 500 000 personnes s’y promènent chaque année. A découvrir avant même la visite confinée et très encadrée de la gigantesque Maison du Parlement imaginée par Nicolae Ceausescu.

PRATIQUE

Muzeul national al Satului  « Dimitrie Gusti »
Adresse : Sos Kiseleff,nr. 28-30, Bucuresti, sector 1
Téléphone : 0040.213.179.103
Site officiel :  www.muzeul-satului.ro
Ouvert sept jours sur sept : le lundi de 9h à 17h, du mardi au dimanche de 9h à 19h
Entrée : 10 lei pour les adultes, 2,5 lei pour les étudiants et les enfants.
Des audioguides sont disponibles pour 50 lei. Des visites guidées sont proposées en français à partir de 300 lei.
Interdiction de fumer sur l’ensemble du site
 
 

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

 
Publicités

6 Réponses to “Les charmes de la campagne roumaine en plein Bucarest”

  1. Edwige 9 septembre 2012 à 13:50 #

    C’est aussi un de mes endroits préférés !! 😉

  2. Sébastien 9 septembre 2012 à 13:52 #

    Je m’en souviens très bien ! 😉

  3. Violaine 9 septembre 2012 à 13:52 #

    Pas moi ;D

  4. Mehdi Chebana 9 septembre 2012 à 13:54 #

    Et bien Violaine, il ne tient qu’à toi de venir faire un saut à Bucarest 🙂

  5. Amandine 9 novembre 2012 à 15:19 #

    Tres beau musée, faire un petit tour des styles archictecturaux de Roumanie en deux petites heures, tres sympa !

  6. tomasito 30 novembre 2012 à 21:54 #

    Beau musée, il existe le même genre à Ramnicu Valcea

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :