Football : la Roumanie renoue avec l’élite européenne

9 Juin

Par Mehdi CHEBANA

Après huit ans d’absence, les tricolori ont réussi à se qualifier pour la phase finale du championnat européen de football organisée en France du 10 juin au 10 juillet 2016. Malgré leurs atouts, ils ont peu de chances d’aller loin dans la compétition…

Parmi les 24 équipes engagées, la Roumanie a l’une des plus mauvaises cotes

Publié le 9 juin 2016 sur Roumanophilie

Un match d’ouverture sous les projecteurs du Stade de France et devant des millions de téléspectateurs. Les Roumains ne pouvaient rêver mieux pour une renaissance. Ils n’avaient plus participé à un Euro depuis celui organisé en Suisse et en Autriche en 2008. A l’époque, ils avaient été éliminés dès le premier tour, terminant troisièmes de leur groupe derrière les Pays-Bas et l’Italie mais devant la France.

C’est justement face aux Bleus que la Roumanie va écrire l’incipit du cinquième Euro de son histoire. Selon les spécialistes et les bookmakers, elle aura grand peine à les battre sur leur terrain, sa dernière victoire contre eux remontant à 1972. Mais ses deux autres adversaires dans le groupe A sont davantage à sa portée. Il s’agit de la Suisse et de l’Albanie, qui participe pour la première fois à la compétition.

Parmi les 24 équipes engagées, les joueurs emmenés par Anghel Iordănescu ont l’une des trois plus mauvaises cotes. Mais ils disposent quand même de plusieurs atouts. D’abord, une défense solide autour du capitaine Vlad Chiricheș et de l’un des doyens de l’équipe Răzvan Raț, 35 ans. La Roumanie est restée invaincue pendant seize matches avant de craquer en amical contre l’Ukraine en mai dernier (3-4). Elle est même parvenue à tenir en échec des pointures comme l’Espagne et l’Italie.

Elle pourra aussi compter sur la fraîcheur et le talent de ses jeunes comme le milieu du Steaua Bucarest Nicolae Stanciu, 3 buts en 4 sélections, ou ses attaquants Florin Andone et Denis Alibec, qui jouent respectivement à Cordoba en Espagne et à l’Astra Giurgiu, le nouveau champion de Roumanie.

Qualifiés après avoir défait la Grèce ou la Finlande lors du tour préliminaire, les tricolori rêvent de faire aussi bien qu’à l’Euro 2000 où ils avaient accédé pour la première fois aux quarts de finale.

Le calendrier des matches

France-Roumanie : vendredi 10 juin à 21h au Stade de France à Saint-Denis

Roumanie-Suisse : mercredi 15 juin à 18h au Parc des Princes à Paris

Roumanie-Albanie : dimanche 19 juin au Parc OL à Lyon

Les 23 tricolori

Gardiens : Ciprian Tătărușanu (Fiorentina), Costel Pantilimon (Watford), Silviu Lung (Astra)

Défenseurs : Cristian Săpunaru (Pandurii Tg. Jiu), Alexandru Mățel (Dinamo Zagreb), Vlad Chiricheș (SSC Napoli), Valerică Găman (Astra Giurgiu), Dragoș Grigore (Al Sailiya), Cosmin Moți (Ludogorets), Răzvan Raț (Rayo Vallecano), Steliano Filip (Dinamo)

Milieux : Mihai Pintilii (FC Steaua București), Ovidiu Hoban (Hapoel Be’er Sheva), Andrei Prepeliță (Ludogorets), Adrian Popa (FC Steaua București), Gabriel Torje (Osmanlispor), Alexandru Chipciu (FC Steaua București), Nicolae Stanciu (FC Steaua București), Lucian Sănmărtean (Al Ittihad)

Attaquants : Claudiu Keșeru (Ludogorets), Bogdan Stancu (Genclerbirligi), Florin Andone (Cordoba), Denis Alibec (Astra)

Publicités

2 Réponses to “Football : la Roumanie renoue avec l’élite européenne”

  1. Laurence 10 juin 2016 à 05:10 #

    Ca en boucherait un coin à l’équipe Française et aux Français ! j’espère que l’équipe Roumaine va gagner !!

  2. Hervé SORIN 10 juin 2016 à 19:45 #

    Allez les blaunes !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :