Tag Archives: Bucarest

A Bucarest, un monument à la mémoire de Michael Jackson

18 Fév

Par Mehdi CHEBANA

Monument à la mémoire de Michael Jackson à Bucarest

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

LA PHOTO DU JOUR… une stèle à la mémoire de Michael Jackson à Herăstrău, le plus grand parc de Bucarest ! Elle a bientôt cinq ans et est située à deux pas de l’Arc de Triomphe, dans une allée qui porte également le nom de la superstar américaine. En 2009, la disparition de Michael Jackson avait ému des milliers de fans à travers la Roumanie. « Sa musique vivra toujours », peut on lire en anglais sur ce monument où beaucoup viendront se recueillir le 25 juin prochain pour célébrer l’anniversaire du décès de l’ancien « roi de la pop ».

Au sommet de son art et de sa popularité planétaire, Michael Jackson avait organisé à Bucarest un concert d’anthologie dans le cadre de sa tournée « Dangerous ». C’était en 1992, devant les 70 000 spectateurs du stade Lia-Manoliu et les téléspectateurs de la chaîne américaine HBO qui avait battu ses records d’audience en diffusant l’événement en direct. Lors de sa visite dans la capitale roumaine, l’artiste avait lancé à ses fans un maladroit « hello Budapest », mais plus personne ici semble lui en tenir rigueur aujourd’hui… 

Publicités

A Bucarest, prendre de la hauteur et plonger dans l’Histoire

16 Fév

Par Mehdi CHEBANA

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

LA PHOTO DU JOUR… un panorama de Bucarest depuis la terrasse de l’Intercontinental. Quelle expérience vertigineuse que d’admirer la capitale roumaine depuis l’une de ses plus hautes tours ! Situé dans le cœur historique, l’hôtel cinq étoiles culmine à 77 mètres. Et c’est bien sûr un spot remarquable pour les photographes et les journalistes en quête de plans larges.

Je fais partie de ces privilégiés qui y ont accès gratuitement. A cette hauteur, certains retiennent le gris et l’agitation de cette métropole de 2 millions d’habitants qui, avec ses 228 km carrés, est deux fois plus étendue que Paris. Moi, j’y vois surtout une plongée fascinante dans l’histoire d’une capitale dépareilléeAu premier plan, juste derrière le boulevard Magheru, le XIXe siècle ! La fac d’architecture Ion-Mincu, l’Université et le Palais Suțu. Derrière, le siège haussmannien de la Banque commerciale roumaine, porte d’entrée dans Lipscani, le vieux centre où de belles bâtisses du XIXe côtoient des ruines médiévales. Lire la suite

Le métro de Bucarest fonce vers l’ouest

14 Fév

Par Mehdi CHEBANA

©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

LA PHOTO DU JOUR… Lujerului et ses rames de métro haut en couleurs ! Située dans le quartier Militari, dans l’ouest de la capitale roumaine, cette station est à un quart d’heure à pied de chez moi. Une distance qui semble relativement grande quand il pleut, il vente ou il neige. Mais l’effort vaut largement le coup à l »heure des bouchons ! Car la station me donne rapidement accès aux 50 autres qui jalonnent un réseau moderne long de 70 kilomètres.

Comme moi, 600 000 usagers prennent ainsi quotidiennement le métro de Bucarest, le seul qui existe en Roumanie. La première de ses quatre lignes a été inaugurée en 1979. Les communistes voulaient un réseau qui ressemble davantage à ceux d’Europe occidentale qu’à celui de Moscou, trop fastueux et mal conçu à leur goût. Trente-cinq ans plus tard, il y a effectivement assez peu de différence avec les réseaux parisien ou londonien. A part peut-être les agents de sécurité qui voyagent systématiquement dans les rames et le prix du trajet qui reste dérisoire pour les touristes : 2 lei, soit 45 centimes d’euroLire la suite

Galères de fin d’hiver sur les trottoirs de Bucarest

13 Fév

Par Mehdi CHEBANA

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

LA PHOTO DU JOUR… des piétons bucarestois à la peine en fin d’hiver !  On entend souvent que la neige embellit la capitale roumaine, qu’elle la rend plus reluisante, qu’elle égaye ses quartiers résidentiels bâtis à la hâte sous le communisme… C’est oublier qu’elle transforme très vite trottoirs et parkings en parcours du combattant.

Après les premières averses, les services de la voirie forment, le long des routes, d »immondes amas de neige mêlée de sel. Les riverains finissent le travail à la pelle aux abords des immeubles et des commerces. Il faut sans cesse les anticiper, les contourner, tout en prenant garde de ne pas glisser quand le sol est encore gelé. Avec le redoux – il fait déjà 8 degrés en journée, 1 degré la nuit – c’est l’heure du grand bain. Je déteste cette période ! La fonte de ces monticules fait naître d »immenses flaques prêtes à souiller les chaussures et les pantalons des piétons les plus distraits. Lire la suite

Les Roumains aux Jeux olympiques : 301 médailles l’été, une seule l’hiver

4 Déc

Par Mehdi CHEBANA

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

LA PHOTO DU JOUR… le siège du Comité olympique et sportif roumain à Bucarest ! Je m’y suis rendu ce matin pour rencontrer son secrétaire général, Ioan Dobrescu. A trois mois des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, j’ai souhaité faire le point avec lui sur les sportifs roumains déjà qualifiés, mesurer les chances de la délégation tricolore et comprendre pourquoi le beau pays des Carpates était si peu performant en sports d’hiver !

Un entretien à paraître le 15 décembre prochain dans un numéro spécial de Regard consacré à la ville de Brașov. Jusqu’ici, la Roumanie a récolté 302 médailles olympiques, dont 25 titres en gymnastique, 19 en aviron et 11 en athlétisme. On se souvient notamment de Montréal où Nadia Comaneci est devenue en 1976 la première athlète de l’histoire à obtenir la note parfaite de 10. Mais c’est l’été que les Roumains brillent le plus. L’hiver, il n’ont remporté qu’une seule médaille olympique. C’était à Grenoble, en 1968. Du bronze en bobsleigh décroché par Ion Panțuru et Nicolae Neagoe.

A Bucarest, des câbles électriques en pagaille

3 Déc

Par Mehdi CHEBANA

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

LA PHOTO DU JOUR… des câbles dans le centre de Bucarest ! Enroulés, emmêlés ou tendus, ils redessinent un peu partout le paysage urbain ici. Quitte parfois à mettre en danger les passants…

Il peut s’agir du réseau de fibre optique mis en place depuis 2007 mais aussi de réseaux publics ou privés d’électricité, de téléphone, de câble ou de trolley. La plupart du temps, les riverains passent devant – ou dessous ! – d’un air résigné. Enfouir ces centaines de kilomètres de fils serait de toute façon une opération fastidieuse et très coûteuse. Quant aux touristes, ils les prennent en photo, à la fois amusés et surpris. Après tout, ces lignes géométriques rebelles gâchent souvent la poésie d’un ciel ou d’un monument historique. Lire la suite

A Bucarest, faire ses courses le jour comme la nuit

2 Déc

Par Mehdi CHEBANA

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

LA PHOTO DU JOUR… une épicerie ouverte jour et nuit à Bucarest ! Vous imaginez bien que le métier trépidant de journaliste ne permet pas toujours de mener une vie quotidienne très organisée… Alors personnellement, je suis ravi de pouvoir faire mes courses, même très tard, dans l’une des dizaines de magasins « non stop » de la capitale roumaine.


Deux d’entre eux se trouvent même au pied d’un immeuble, à 200 mètres de chez moi
. Les soirs d’écriture, et ils sont nombreux, je m’y précipite quand je n’ai plus de cigarette ou alors quand je suis en manque de chocolat, de café ou d’eau minérale… Mais on y trouve encore plus, des fruits et légumes à la charcuterie, des produits laitiers aux boites de conserve, des piles aux produits ménagers. Lire la suite