Tag Archives: Elections

Nouvelles règles et nouveaux partis pour les élections locales en Roumanie

2 Juin

Par Mehdi CHEBANA

Les Roumains sont appelés aux urnes dimanche 5 juin 2016 pour élire leur maire mais aussi leurs conseillers municipaux et généraux. C’est le premier scrutin organisé depuis l’entrée en vigueur l’an dernier d’importantes modifications législatives. Voici quelques chiffres…

La participation a dépassé les 56% lors des dernières élections locales organisées en juin 2012

Publié le 2 juin 2016 sur Roumanophilie

Plus de 18 millions d’électeurs peuvent participer au vote. Ils ont au moins 18 ans et résident officiellement en Roumanie. Aucun bureau ne sera ouvert à l’étranger, ce qui exclut du scrutin les quelque deux millions de Roumains de la diaspora. Toutefois, les citoyens européens installés dans le pays pourront voter pour la première fois, conformément à une nouvelle loi électorale adoptée en mai 2015.

Ce même texte introduit un autre changement de taille : un scrutin de liste à un seul tour. Lire la suite

Le prochain gouverneur de Gagaouzie aura le cœur en Russie

21 Mar

Par Mehdi CHEBANA

En Moldavie, quelque 106 000 Gagaouzes sont appelés aux urnes dimanche 22 mars pour élire leur nouveau « başkan ». Dans la petite région autonome fortement russifiée à l’époque soviétique, les dix candidats en lice sont tous favorables à un rapprochement encore plus grand avec la Russie. À rebours de la politique pro-européenne que mène le pouvoir central de Chișinău.

Affiche de campagne de la candidate Irina Vlah

Publié le 21 mars 2015 dans Le Courrier des Balkans

Dans son clip de campagne, Irina Vlah utilise une carte de l’Europe orientale où la Crimée reste intégrée à l’Ukraine. Provocation envers Moscou ou simple maladresse ? En tout cas, les autorités russes comptent toujours sur elle pour remporter les élections qui auront lieu dimanche 22 mars en Gagaouzie…

Cette juriste de 41 ans, seule femme en course pour le siège de gouverneur, ne devrait pas les décevoir. Les sondages les plus optimistes la donnent gagnante dès le premier tour avec plus de 57% des voix, 24 points devant le maire de Comrat, Nicolai Dudoglo. Les autres prédisent sa victoire, dans tous les cas de figure, lors d’un éventuel second tour le 5 avril. Lire la suite

2014, une grande année électorale en Roumanie

10 Fév

Par Mehdi CHEBANA

Trois rendez-vous majeurs cette année en Roumanie

Un référendum constitutionnel, des élections européennes, un scrutin présidentiel. En 2014, trois rendez-vous majeurs vont marquer l’actualité politique en Roumanie. Politologues et éditorialistes trépignent déjà. Qui remplacera le président Băsescu qui arrive au terme de son deuxième et dernier mandat ? La majorité sociale libérale va-t-elle se déchirer pour prendre la place de cet « ennemi juré » ? Étouffés par les difficultés économiques, las des querelles politiques, déçus par une Europe qui semble leur tourner le dos, les Roumains se rendront-ils massivement aux urnes ?

REFRENDUM. L’Union sociale libérale (USL) a décidé d’organiser un référendum constitutionnel le 24 mai mais aussi le 25, le jour des élections européennes. Les électeurs devront donc à la fois élire leurs 32 représentants au Parlement européen, tout en votant pour ou contre des modifications importantes apportées à leur Constitution. Parmi ces changements, le nombre de députés qui serait ramené à 300, le vote par listes qui redeviendrait la règle pour la Chambre des députés ou encore la limitation de certaines prérogatives du président du pays. Pour que ce référendum soit validé, la participation doit être supérieure à 50%. Lire la suite

Roşia Montana : la mine roumaine ne sera pas un veau d’or

11 Sep

Par Mehdi CHEBANA

A la suite des manifestations de ces dernières semaines, le gouvernement roumain a annoncé l’abandon de son projet de loi sur la mine d’or de Roşia Montana. L’entreprise minière annonce des poursuites contre la Roumanie.

« Sauvez Roșia Montană », le mot d’ordre des opposants au projet minier

Publié le 11 septembre 2013 dans L’Humanité

Tout l’or des Carpates ne vaut pas une victoire électorale. A un an d’un scrutin présidentiel qui s’annonce très ouvert, la coalition au pouvoir en Roumanie a cédé à la pression de la rue en renonçant à un projet de loi controversé en faveur d’un vaste projet minier dans le village de Roşia Montana, en Transylvanie.

« Le texte va être rejeté en urgence au Sénat, puis à la Chambre des députés et après ça, basta ! », a promis lundi le Premier ministre social démocrate Victor Ponta, alors que des milliers de Roumains manifestent depuis dix jours contre ce projet minier qui nécessite non seulement la destruction partielle du village et de quatre montagnes alentours mais aussi l’utilisation de grandes quantités de cyanure qui menacent des galeries minières de l’époque romaine. Lire la suite

Victor Ponta, continuateur roumain de l’austérité

21 Déc

Par Mehdi CHEBANA

Malgré son image policée et cette précocité, Ponta est un fin stratège

Publié le 19 décembre 2012 dans L’Humanité

Fort de sa large victoire lors des législatives du 9 décembre, le premier ministre social-démocrate Victor Ponta a été reconduit, lundi, à la tête du gouvernement roumain. Cette nomination balaie provisoirement les craintes d’une nouvelle crise politique dans ce pays rongé, depuis huit mois, par une cohabitation délétère entre la coalition de centre gauche au pouvoir et le président conservateur, Traian Basescu.

« La volonté de l’électorat roumain a finalement été respectée », s’est réjoui Victor Ponta, alors que son rival avait laissé entendre qu’il ne le reconduirait pas. Cet ancien procureur est, à quarante ans, le plus jeune chef de gouvernement de l’UE et le plus jeune qu’ait jamais connu la Roumanie. Il doit son ascension fulgurante à l’ancien premier ministre Adrian Nastase qui l’a propulsé à la tête du département anticorruption du gouvernement en 2001 et l’a soutenu en 2010 lorsqu’il briguait la tête du Parti social-démocrate (PSD). Lire la suite

La Moldavie a un président de la république, l’opposition communiste conteste

16 Mar

Par Mehdi CHEBANA

Pour la septième fois en trois ans, les députés moldaves étaient réunis vendredi matin pour élire le Président de la République… À la surprise générale, ils ont réussi à le faire ! Le juge Nicolae Timofti, président du Conseil supérieur de la magistrature, a remporté 62 voix sur 101. Le puissant Parti communiste (PCRM) conteste toutefois cette élection.

Nicolae Timofti

Publié le 16 mars 2012 dans Le Courrier des Balkans

Trois ans après les émeutes anti-communistes qui ont frappé Chisinau, le parlement moldave est toujours en travaux. Il n’y a plus d’échafaudage sur la façade, mais il y a encore beaucoup à faire pour restaurer le mobilier à l’intérieur.

C’est donc à quelques encablures, dans l’imposant Palais de la République, que les députés du pays le plus pauvre d’Europe étaient appelé à voter ce vendredi matin. Pour la septième fois depuis le printemps 2009, ils tentaient d’élire un chef d’Etat. Et, miracle que l’on n’attendait plus, ils y sont parvenus. Lire la suite

La Moldavie sans président depuis 3 ans : la nouvelle tentative du parlement en temps réel

15 Mar

Par Mehdi CHEBANA

Le siège de la présidence moldave

Pays exsangue cherche désespérément président. Pour la septième fois en bientôt trois ans, le parlement unicaméral de République de Moldavie tentera, vendredi 16 mars, d’élire un chef de l’Etat. Mais l’équation reste toujours aussi compliquée : 61 voix sur 101 sont nécessaires pour que soit élu Nicolae Timofti, seul candidat en lice, qui portera les couleurs de l’Alliance pour l’intégration européenne (AIE).

Or, cette coalition gouvernementale qui réunit quatre partis allant du centre gauche à la droite libérale, ne dispose que de 58 députés, contre 39 à l’opposition communiste qui entend boycotter le scrutin et organiser une manifestation d’ampleur le jour du vote. Dans ce contexte, les regards seront braqués sur les quatre députés sans étiquette que compte le parlement. Lire la suite