Tag Archives: Nationalisme

Simona Halep, le cache-misère du sport roumain

10 Avr

Par Mehdi CHEBANA

Simona Halep

POINT DE VUE. Depuis deux ans, les Roumains suivent avec passion les performances éblouissantes de Simona Halep. Cette jeune joueuse de tennis originaire de Constanța a déjà remporté onze tournois sur le circuit WTA et se classe actuellement au troisième rang mondial. Son moral d’acier, son jeu agressif et son puissant revers à deux mains ont définitivement conquis ses compatriotes lors de la finale de Roland-Garros le 7 juin 2014. Certes, elle a perdu ce jour-là à l’issue de trois heures de combat intense contre la Russe Maria Sharapova. Mais elle est entrée pour de bon dans le cœur de tous.

Pris par la « Simona mania », on exulte à chaque victoire, on peste en cas de défaite. On salue le patriotisme de la championne qui claironne « jouer chaque jour pour la Roumanie » mais on s’indigne tout autant quand elle préfère participer à un tournoi en individuel plutôt qu’à une rencontre de Fed Cup. On tient aussi scrupuleusement ses comptes : 8,5 millions de dollars de gains depuis le début de sa carrière. Le président Johannis a chanté l’hymne roumain avec elle sur un court, le premier ministre Ponta utilise son image pour gagner des « amis » sur les réseaux sociaux, le célèbre éditorialiste Cristian Tudor Popescu laisse régulièrement la politique au vestiaire pour commenter ses performances. En un mot, on s’approprie Simona Halep. Lire la suite

Les Roumains, mangeurs de Roms depuis un demi-siècle

21 Jan

Par Mehdi CHEBANA

(©Roumanophilie/Mehdi Chebana)

LA PHOTO DU JOUR… des barres chocolatées Rom dans un supermarché de Bucarest ! Il y en a des biscuitées, aux raisins secs, au caramel ou encore à la vanille. Mais toutes sont fourrées à la crème de rhum selon une recette imaginée en 1964. C’est le principe de ces friandises que, personnellement, je trouve écœurantes. Elles laissent en effet un goût amer et pâteux dans la bouche… Pourtant, beaucoup de Roumains en raffolent. Lire la suite

Les pirates roumains de la RNS s’attaquent à la presse italienne

1 Mai

Par Mehdi CHEBANA

« La Stampa » et le gratuit « City » nouvelles cibles des hackers roumains

Après avoir visé des sous-sites du Daily Telegraph et du Monde (lire par ailleurs), les hackers de la Sécurité nationale roumaine (RNS) se sont attaqués , vendredi 30 avril, à la presse italienne, selon le site Hackersblog, spécialisé dans le piratage informatique. Nouvelles cibles de ces défenseurs autoproclamés de « l’honneur roumain » : La Stampa et le gratuit City.

« L’heure est venue de serrer les cinq doigts de notre main afin que le poing ainsi formé vous frappe durement et de façon impitoyable, à chaque fois que cela sera nécessaire », lancent les pirates dans un message publié en lieu et place de la rubrique « tuttoaffari » du site internet de La Stampa. « Vous récolterez ainsi les fruits de vos mensonges et nous vous promettons que vous n’oublierez pas de si tôt la Roumanie et son passé. » Lire la suite

Des hackers en croisade pour redorer l’image des Roumains

22 Avr

Par Mehdi CHEBANA

De grands journaux européens sont, depuis quelques jours, la cible de hackers roumains qui entendent réhabiliter l’image de leurs concitoyens en Europe. Pour ces pourfendeurs de l’amalgame entre mendicité et Roumanie, il s’agit d’un « cri du peuple roumain tout entier qui rappelle à ses frères que, dans ses veines aussi, coule du sang romain. » Un message nationaliste empreint d’un indéniable racisme… anti-rrom.

Cette brigade, qui s’est autobaptisée « Sécurité nationale roumaine », a pris le contrôle des sites de plusieurs journaux

Publié le 22 avril 2010 dans Le Courrier des Balkans

Quelques jours après avoir visé le quotidien britannique The Daily Telegraph, des pirates informatiques s’en sont pris, lundi 19 avril, au journal Le Monde. À coups de messages intrusifs dénonçant l’amalgame entre mendicité et Roumanie, cette brigade, qui s’est autobaptisée « Sécurité nationale roumaine » (RNS, en anglais dans le texte), a brièvement pris le contrôle d’un site partenaire du quotidien français.

« Nous en avons assez de ces outrages », expliquent les hackers dans le texte diffusé en page d’accueil de Planète plus intelligence, un supplément publicitaire du Mondeconsacré à la planète et aux technologies. « Les Tsiganes ne sont pas des Roumains ! Ce ne sont pas eux qui ont écrit notre histoire ! Quand vous parlez de nos compatriotes, n’utilisez plus l’expression ’Tsiganes roumains’. Nous avons respecté votre France, vous respecterez notre Roumanie », concluent-ils d’un ton menaçant. Lire la suite

Littérature : la Roumanie s’approprie le Prix Nobel de Herta Müller

10 Oct

Par Mehdi CHEBANA

Une romancière née en Roumanie qui reçoit le Nobel de littérature. Aucun libraire à Bucarest n’avait vu le coup venir. Et pour cause, Herta Müller, l’enfant du Banat exilée en Allemagne, faisait figure d’outsider face à des monstres de la littérature mondiale comme Mario Vargas Llosa ou Philip Roth. Vendredi matin, la presse roumaine érigeait déjà l’écrivaine, de langue et de nationalité allemandes, en icône de la réussite « à la roumaine ».

Herta Müller

Publié le 10 octobre 2009 dans Le Courrier des Balkans

« Depuis l’annonce des résultats, nous devons faire face à une avalanche de clients », témoigne Geta Vodislav, directrice commerciale de la librairie Mihai-Eminescu, l’une des plus populaires de la capitale. « Le problème, c’est qu’on ne s’y attendait pas du tout ! Nous n’avons aucun roman de Herta Müller en stock depuis deux ans. Heureusement, dans ce genre de cas, les maisons d’éditions réagissent au quart de tour. Herta Müller n’est pas très connue en Roumanie mais elle va devenir un objet de curiosité et une source de fierté nationale. Il faut faire vite ! »

Vendredi matin, la presse roumaine érigeait déjà l’écrivaine, de langue et de nationalité allemandes, en icône de la réussite « à la roumaine ». « L’Allemagne nous a offert un roi, Carol Ier, nous lui avons envoyé une reine, Herta Müller », titrait crânement en une le quotidien Adevărul. Lire la suite