Tag Archives: Nicolae Timofti

La Moldavie a un président de la république, l’opposition communiste conteste

16 Mar

Par Mehdi CHEBANA

Pour la septième fois en trois ans, les députés moldaves étaient réunis vendredi matin pour élire le Président de la République… À la surprise générale, ils ont réussi à le faire ! Le juge Nicolae Timofti, président du Conseil supérieur de la magistrature, a remporté 62 voix sur 101. Le puissant Parti communiste (PCRM) conteste toutefois cette élection.

Nicolae Timofti

Publié le 16 mars 2012 dans Le Courrier des Balkans

Trois ans après les émeutes anti-communistes qui ont frappé Chisinau, le parlement moldave est toujours en travaux. Il n’y a plus d’échafaudage sur la façade, mais il y a encore beaucoup à faire pour restaurer le mobilier à l’intérieur.

C’est donc à quelques encablures, dans l’imposant Palais de la République, que les députés du pays le plus pauvre d’Europe étaient appelé à voter ce vendredi matin. Pour la septième fois depuis le printemps 2009, ils tentaient d’élire un chef d’Etat. Et, miracle que l’on n’attendait plus, ils y sont parvenus. Lire la suite

Publicités

Un président introuvable en Moldavie

14 Mar

Par Mehdi CHEBANA

Aucune force politique n’a la majorité requise pour élire un président

Publié le 14 mars 2012 dans L’Humanité

Prospérité, renouveau, espoir… L’arrivée du printemps est un moment riche en symboles pour les Moldaves. À Chisinau, la capitale, on se précipite déjà auprès des marchands ambulants pour acheter de petits 
porte-bonheur accrochés à des fils blanc et rouge. Seulement, les hivers passent mais la Moldavie, pays le plus pauvre d’Europe, n’a toujours pas de président…

« C’est désespérant, lance une retraitée sur un marché bondé, nos politiciens passent leur temps à se faire la guerre. » Depuis le printemps 2009, l’ancienne République soviétique, coincée entre la Roumanie et l’Ukraine, tourne au ralenti, au rythme des échecs répétés de ses députés à élire un chef de l’État. Vendredi 16 mars, le Parlement fera de nouveau une tentative, la septième en trois ans. Proposé par l’Alliance pour l’intégration européenne (AIE) actuellement au pouvoir, 
Nicolae Timofti, le président du Conseil supérieur 
de la magistrature, sera seul en lice pour la fonction suprême. Mais ses chances sont minces. Lire la suite