Tag Archives: Vie quotidienne

A Bucarest, des chiens et des hommes

5 Juin

Par Mehdi CHEBANA

La chasse aux chiens errants touche à sa fin dans la capitale roumaine. Selon la SPA locale, ils étaient 65 000 il y a deux ans, on n’en compte plus qu’un bon millier aujourd’hui. Quand j’ai découvert ce bilan, j’ai aussitôt pensé à Rex, le quadrupède qui occupait ma cage d’escalierjusqu’à mon départ de Roumanie. Fait-il parti des 30 000 chiens euthanasiés ou des 23 000 qui ont été adoptés ?

La mairie de Bucarest s’était donné 18 mois pour ramasser 80% des chiens errants et les tuer

Rex, c’était en quelque sorte mon voisin de pallier. Il dormait sur des cartons disposés pour lui sous les marches. Il buvait de l’eau et mangeait à sa faim tous les jours. Pour tuer le temps, il avait même cinq ou six copains avec lesquels il faisait la java dans le quartier, la nuit tombée. Mes voisines lui avaient donné un nom, prenaient soin de lui comme s’il était notre chien à tous. Comme beaucoup de ses congénères à Bucarest, il n’était plus tout à fait un vagabond.

C’est en septembre 2013 que mes voisines ont commencé à s’inquièter. Le parlement venait d’adopter une nouvelle loi autorisant l’euthanasie des chiens des rues. Il est vrai que lorsqu’ils sont en meute, ces derniers peuvent se montrer très dangereux, allant jusqu’à tuer des passants. Avec ce nouveau texte, les députés espéraient résoudre un problème qui s’était accentué dans les années 1980 lorsque le régime de Ceaușescu fit raser des quartiers entiers de maisons pour construire des barres d’immeubles. Lire la suite

Publicités

Ţuica fiartă, le grog à la roumaine

15 Fév

Par Mehdi CHEBANA

La ţuică, l’alcool national roumain

LA PHOTO DU JOUR… une ţuică sur le feu pour faire un bon grog ! C’est le remède préféré de nombreux Roumains en cas de rhume ou d’état grippal. Il prémunirait même, croit-on ici, contre la pneumonie. En tout cas, je dois dire que je m’y suis mis avec beaucoup d’enthousiasme, il y a déjà quelques années. La ţuică, c’est une délicieuse eau de vie de prune dont la teneur en alcool dépasse les 30 degrés.

Une boisson traditionnelle qui fait la fierté de tout un pays et dont je vous parlerai plus amplement dans un prochain post. Mais l’important pour le moment, surtout en pleine saison hivernale, c’est que cette ţuică peut devenir une incroyable potion magique, un substitut efficace au paracétamol ou à l’aspirine. Versez en 150 ml dans une casserole, ajoutez une cuillère de miel, 5 clous de girofle et 6 grains de poivre noir, chauffez à feu doux sous un couvercle jusqu’à ébullition. Lire la suite